Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action ?

Si vous n’avez pas lu mon article sur la rat race allez vite le faire ici car c’est peut-être le confort illusoire qu’elle procure qui vous empêche de devenir entrepreneur.

La création d’entreprise est une vraie aventure tant sur le plan personnel que professionnel. Evidemment pour se donner le maximum de chances de réussir, cela demande une vraie préparation. Cette étape est indispensable afin de prévoir les tout débuts de la vie de votre boîte. Cependant, trop réfléchir mène à une situation paradoxale: on sait ce qu’il faut faire mais on l’on agit pas.

Pourquoi est-ce que l’on ne se sent jamais complètement prêt ?

Mes amis qui veulent créer une entreprise me disent souvent qu’il attendent la bonne opportunité pour se lancer. Quel genre d’opportunité ? Ils ne le savent pas vraiment. Cela ressemble à une excuse parce qu’ils voudraient avoir la certitude que cela va fonctionner avant même d’avoir essayé. Si l’on raisonnait de la même manière en amour et que l’on voudrait être sûr que son/sa partenaire est notre compagnon de vie, combien de personnes se mettraient en couple ?

Sans rentrer dans la psychologie pure et dure, il est essentiel de parler de quelques mécanismes qui ralentissent nos actes.

Ce n’est pas naturel pour l’Homme de faire des sacrifices et il nous est difficile de perdre quelque chose pour avoir l’espoir d’en gagner plus. Concrètement il est très désagréable de quitter son confort quotidien pour tenter d’obtenir plus de liberté.

En fait, votre ennemi n°1 réside en vous-même et prend la forme d’une petite voix au fond de votre tête: il s’agit de la peur.

La peur est particulièrement pernicieuse parce qu’elle se base sur votre éducation et vos expériences. On ne peut pas l’éviter car elle résulte de réflexes primaires (quand nous dormions à côté des tigres à dents de sabre, vous vous souvenez il y a 200 000 ans ?). Elle nous envoie souvent des informations qui vont tenter de nous donner toutes les raisons pour lesquelles nous ne devrions pas faire ceci ou cela. Sans compter également sur les personnes qui vont aussi essayer de nous convaincre que nous prenons la mauvaise décision parce que bien souvent elles n’ont pas le courage nécessaire pour sortir de la situation qui leur déplaît. Ces personnes négatives tirent vers le bas car cela les rassure de savoir qu’elles ne sont pas seules.

Faites de leurs remarques une force et prouvez leur que vous pouvez réussir.

L’échec n’est pas un obstacle

Dans le cas d’une création d’entreprise, la peur de l’échec est la raison principale de ne pas agir: le fameux « et si je me plante ? » C’est une question qui paralyse parce que souvent nous n’allons pas au bout de la réponse. Pourtant il est très simple d’y répondre. Si je me plante, mon ego en aura pris un coup c’est sûr. Par ailleurs, il existe des dispositifs juridiques vous permettant de protéger votre patrimoine personnel et de limiter votre risque financier. Dans tous les cas j’en ressortirai beaucoup plus assuré et avec une expérience m’évitant de refaire les mêmes erreurs.

Il existe malheureusement un terrible préjugé en France qui veut que la personne qui a fermé sa société est mal vue. Il s’agit souvent d’une honte et le malheureux entrepreneur est souvent perçu comme incompétent. Étonnement, c’est tout l’inverse aux Etats-Unis où l’on vous considère (notamment les banques) comme crédible si vous avez planté votre première entreprise…

D’ailleurs permettez-moi de vous demander ce que vous pensez de l’échec ? Pour moi, ce n’est rien, ça n’existe pas. Il s’agit simplement de la non-réalisation d’un objectif que je m’étais fixé, pas la fin du monde. L’échec peut et doit être une expérience positive dont on tire des leçons. Il doit aussi être une source de motivation et d’inspiration pour pousser à trouver d’autres moyens d’atteindre cet objectif.

Bill Gates n’a même pas fini ses études à la prestigieuses école d’Harvard pour créer sa première entreprise  Traf-O-Data avec son ami Paul Allen. Bien qu’il y ait mis beaucoup d’efforts, cette entreprise se révèla être un flop. Heureusement ce fut un tremplin qui le poussa à créer Microsoft. L’histoire a fait le reste et il fait partie des 3 hommes les plus riches du monde depuis des années.

Comment faire de l’échec un succès ?

La persévérance est certainement une des compétences majeures qu’un entrepreneur devrait développer car c’est elle qui permet de ne pas se laisser abattre. Il faut considérer l’échec comme un rite de passage et l’essentiel est de savoir rebondir très vite. C’est d’ailleurs ainsi que la plupart des esprits les plus brillants de notre monde ont commencé avant d’obtenir le succès. Un exemple tiré parmi tant d’autres:

Thomas Edison dépose en 1879 un brevet pour son invention: l’ampoule électrique. Pourtant, très tôt, il était considéré comme stupide par ses professeurs qui lui disaient qu’il était incapable d’apprendre quoi que soit. Plus tard, il se fait licencier 2 fois de son travail parce qu’il n’était pas assez productif d’après son patron. Aurions-nous aujourd’hui l’ampoule s’il avait écouté les jugements et s’il n’avait pas persévéré ? Probablement pas ou bien plus tard que 1879 en tout cas.

Il tire de cette expérience une citation célèbre: « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 façons qui ne fonctionnent pas ».

L’échec est finalement l’interprétation que vous vous voulez lui donner. S’il reste quelque chose de négatif, il est très difficile de rebondir. En revanche, s’il fait partie d’un processus d’apprentissage, alors il devient un vrai moteur de succès.

Je souhaiterais maintenant que vous soyez honnêtes avec vous-même, qu’est-ce qui vous empêche de sauter le pas ?

Florian

2 thoughts on “Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action ?”

  1. Article très bien écrit sur la peur et l’échec, il y a un dicton connu qui dit:

    « Je ne perd jamais, soit je gagne, soit j’apprends. » de Nelson Mendela il me semble, je trouve qu’il illustre parfaitement votre analyse!

    En tout cas j’ai hâte de lire vos prochains articles 🙂

    Robin

  2. C’est tellement vrai.
    Ton article est d’une clarté et d’une maturité impressionnante.
    En même temps il est super boostant pour quelqu’un qui justement douterait.
    Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *